La Tribune
Jean Fabi de la Fondation Papillon affirme que l’impossibilité de s’entendre avec la municipalité de Stoke sur l’exploitation de la gravière et l’utilisation de la plage a mené son conseil d’administration à réinvestir les acquis dans un autre projet.
Jean Fabi de la Fondation Papillon affirme que l’impossibilité de s’entendre avec la municipalité de Stoke sur l’exploitation de la gravière et l’utilisation de la plage a mené son conseil d’administration à réinvestir les acquis dans un autre projet.

Le camp St-Pat’s mis en vente pour 1,8 M$

Ariane Aubert Bonn, INITIATIVE DE JOURNALISME LOCAL
Ariane Aubert Bonn, INITIATIVE DE JOURNALISME LOCAL
La Tribune
La Fondation Papillon, propriétaire du terrain qui était destiné à accueillir le camp St-Pat’s, le met en vente pour 1,8 M$ à la suite d’une mésentente avec la municipalité de Stoke.