La Tribune
Louise Lecavalier poursuit sa quête d’absolu dans une pièce chorégraphiée en un seul long segment. Mais c’est le corps et le mouvement qui décident, et qui cette fois-ci proposent quatre <em>Stations </em>à découvrir et interpréter.
Louise Lecavalier poursuit sa quête d’absolu dans une pièce chorégraphiée en un seul long segment. Mais c’est le corps et le mouvement qui décident, et qui cette fois-ci proposent quatre <em>Stations </em>à découvrir et interpréter.

Stations de Louise Lecavalier : Sur le chemin de l’absolu

Sonia Bolduc
Sonia Bolduc
La Tribune
Louise Lecavalier rêve encore de cet absolu qui est le sien, celui d’une chorégraphie qui aboutit dans un seul jet, un chemin qu’elle pourrait emprunter sur tout son tracé sans jamais bifurquer.