La Tribune
Malgré une succession de crimes violents observés ces derniers mois, le policier à la retraite René Dubreuil ne croit pas qu’il s’agit d’une tendance à la hausse. Les chiffres lui donnent raison.
Malgré une succession de crimes violents observés ces derniers mois, le policier à la retraite René Dubreuil ne croit pas qu’il s’agit d’une tendance à la hausse. Les chiffres lui donnent raison.

Sherbrooke est-elle devenue plus violente ?

Alain Goupil
Alain Goupil
La Tribune
Sherbrooke a été secouée cette semaine par le meurtre du jeune Jérémy Harvey, survenu dans la nuit de mardi à mercredi. Au cours des derniers mois, quelques agressions ont été rapportées dans des espaces publics de Sherbrooke. Outre ce récent meurtre, survenu au coin de la rue Papineau et de la 12e Avenue Nord, des agressions ont aussi été rapportées ces derniers mois dans les stationnements du Shaker, de la Place Belvédère et du Wal-Mart notamment, sans compter les coups de feu tirés à l’hôtel Albert.