La Tribune
L’œuvre intitulée <em>Indéfectibles beautés – Je suis mon présent, et je me fous du périmètre qui tente de définir ma présence</em>, est une cocréation de l’artiste Annie Baillargeon avec des adolescents du programme Passerelle du Centre Solidarité Jeunesse, qui aide les jeunes en voie de décrochage ou qui ont décroché à reprendre confiance en leurs capacités.
L’œuvre intitulée <em>Indéfectibles beautés – Je suis mon présent, et je me fous du périmètre qui tente de définir ma présence</em>, est une cocréation de l’artiste Annie Baillargeon avec des adolescents du programme Passerelle du Centre Solidarité Jeunesse, qui aide les jeunes en voie de décrochage ou qui ont décroché à reprendre confiance en leurs capacités.

Une œuvre de l’artiste Annie Baillargeon détruite par un militant conspirationniste

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
«Il y a de la pédophilie là-dedans, c’est carrément satanique, il y a de la soumission...» Au terme d’un long exposé dénonçant son caractère «dégoûtant», un militant conspirationniste a saccagé mardi matin une œuvre de l’artiste Annie Baillargeon installée près du Jardin Jeanne-d’Arc, sur les plaines d’Abraham.