La Tribune
Alors que le parc national du mont Mégantic (PNMM) se trouve en plein cœur de la première réserve internationale de ciel étoilé, d’autres parcs nationaux de la Sépaq, Mont-Tremblant en tête, souhaitent obtenir une certification auprès de l’International Dark Sky Association (IDA).
Alors que le parc national du mont Mégantic (PNMM) se trouve en plein cœur de la première réserve internationale de ciel étoilé, d’autres parcs nationaux de la Sépaq, Mont-Tremblant en tête, souhaitent obtenir une certification auprès de l’International Dark Sky Association (IDA).

Après Mégantic, d’autres parcs nationaux s’attaquent à la pollution lumineuse

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Alors que le parc national du mont Mégantic (PNMM) se trouve en plein cœur de la première réserve internationale de ciel étoilé, d’autres parcs nationaux de la Sépaq, Mont-Tremblant en tête, souhaitent obtenir une certification auprès de l’International Dark Sky Association (IDA). Mont-Tremblant aspire à obtenir le statut de « parc » auprès de l’IDA, comme plusieurs parcs américains figurant déjà sur cette liste.