La Tribune
Mélanie Alain, propriétaire du restaurant L’empreinte ainsi que de l’immeuble voisin, Philip Bastarache, conseiller à la dynamisation à Commerce Sherbrooke (maintenant incorporé à Entreprendre Sherbrooke), Marie-Claude Plante, directrice de l’organisme De cause à effets, et Vicky Chainey Gagnon, une des six commissaires de l’exposition.
Mélanie Alain, propriétaire du restaurant L’empreinte ainsi que de l’immeuble voisin, Philip Bastarache, conseiller à la dynamisation à Commerce Sherbrooke (maintenant incorporé à Entreprendre Sherbrooke), Marie-Claude Plante, directrice de l’organisme De cause à effets, et Vicky Chainey Gagnon, une des six commissaires de l’exposition.

Des arts dans les vitrines du centro

Steve Bergeron
Steve Bergeron
La Tribune
On le sait, les artistes et les commerçants de proximité (surtout les restaurateurs) ont été parmi les plus percutés par la pandémie. Les conséquences en sont notamment visibles au centre-ville de Sherbrooke par le nombre désolant de locaux vacants. Mais pourrait-on aider les uns comme les autres en installant temporairement des œuvres d’art dans les vitrines inoccupées? Cela permettrait d’offrir une visibilité aux artistes, privés de lieux d’exposition, ainsi qu’aux propriétaires de ces espaces en attente de nouveaux locataires...