La Tribune
Les systèmes de santé apprenants permettront d’analyser sécuritairement les données des dossiers cliniques, les images médicales et l’information physiologique mesurée à même les malades dans leur vie quotidienne.
Les systèmes de santé apprenants permettront d’analyser sécuritairement les données des dossiers cliniques, les images médicales et l’information physiologique mesurée à même les malades dans leur vie quotidienne.

L'UdeS veut apprendre pour mieux soigner les maladies rares

Coralie Beaumont
Coralie Beaumont
La Tribune
Comprendre les maladies rares pour mieux les diagnostiquer et les traiter pose un défi particulier aux équipes médicales. En effet, la multiplicité des différents syndromes et du faible nombre de gens atteints pour chaque maladie rend la tâche compliquée. La solution? Les systèmes de santé apprenants, une approche mariant médecine, informatique et intelligence artificielle qui pourrait bien révolutionner la médecine et la prise en charge des patients.