La Tribune
Pour le vice-recteur à la recherche et aux études supérieures de l’Université de Sherbrooke, la formation constitue le véritable moteur de l’innovation et une voie directe vers une société du savoir.
Pour le vice-recteur à la recherche et aux études supérieures de l’Université de Sherbrooke, la formation constitue le véritable moteur de l’innovation et une voie directe vers une société du savoir.

Une société du savoir à travers la formation

Véronik Lamoureux
Véronik Lamoureux
La Tribune
À la question « Si les professeurs sont les chefs d’orchestre pour leurs projets de recherche, un vice-recteur à la recherche et aux études supérieures, c’est quoi ? », Jean-Pierre Perreault répond « le directeur de l’orchestre symphonique ! » en souriant. Pour le vice-recteur à la recherche et aux études supérieures de l’Université de Sherbrooke, la formation constitue le véritable moteur de l’innovation et une voie directe vers une société du savoir. Élu en mars dernier au poste de président de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS), le Sherbrookois compte appliquer sa « recette » gagnante pour faire rayonner au maximum la recherche francophone.