La Tribune
Pendant ses cinq années à Montréal, Steve Bégin a toujours été l’un des favoris de la foule. Il a sans doute atteint son apogée le 17 avril 2004, en séries éliminatoires contre les Bruins.
Pendant ses cinq années à Montréal, Steve Bégin a toujours été l’un des favoris de la foule. Il a sans doute atteint son apogée le 17 avril 2004, en séries éliminatoires contre les Bruins.

Dans l’œil de Steve Bégin: «Ce soir, je vais manger les bandes» [VIDÉO]

Printemps 2004. Un classique Canadien-Bruins en séries éliminatoires. Le 17 avril, Steve Bégin, le col bleu par excellence, forgera sa place dans le cœur des partisans du Tricolore. Sa mise en échec ratée à l’endroit de Patrice Bergeron l’envoie face première dans la bande. Il perd quatre dents et reçoit une soixantaine de points de suture, mais revient au jeu durant la soirée, sous les applaudissements de la foule au Centre Bell. Dix-sept ans plus tard, le fougueux hockeyeur de Trois-Rivières nous raconte, dans ses mots, comment il a vécu ce moment inoubliable.