La Tribune
Comme bien d’autres, l’année 2020 a pris une tournure inattendue pour Raynault-Desgagné. Son agenda était bien rempli avec des contrats en anthropologie à la Baie-James, traduction, cours de traduction, cours d’italien et les événements d’Endurance Aventure, dont le Canada Man Woman, triathlon international extrême qui se tient annuellement à Lac-Mégantic en juillet.
Comme bien d’autres, l’année 2020 a pris une tournure inattendue pour Raynault-Desgagné. Son agenda était bien rempli avec des contrats en anthropologie à la Baie-James, traduction, cours de traduction, cours d’italien et les événements d’Endurance Aventure, dont le Canada Man Woman, triathlon international extrême qui se tient annuellement à Lac-Mégantic en juillet.

De coordonnatrice d’événements sportifs à préposée en CHSLD : un chemin tracé pour Patricia Raynault-Desgagné

Jean-Guy Rancourt
Jean-Guy Rancourt
La Tribune
Patricia Raynault-Desgagné connaît la valeur des personnes âgées. C’est auprès des Premières Nations cries qu’elle côtoie depuis presque 20 ans qu’elle a pris conscience de leur richesse. Le chemin était donc tout tracé pour la Sherbrookoise d’aller prêter main-forte dans les CHSLD avec la pandémie qui sévit au Québec depuis le mois de mars dernier.