La Tribune
Pendant la deuxième vague de la pandémie, le Dr Frédérick D'Aragon a passé sept nuits à l'hôpital pour être près d'un patient trop instable.
Pendant la deuxième vague de la pandémie, le Dr Frédérick D'Aragon a passé sept nuits à l'hôpital pour être près d'un patient trop instable.

Soins intensifs... et épuisants !

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
La deuxième vague de la pandémie a déferlé violement sur le personnel des soins intensifs de l’Hôpital Fleurimont et de l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke. C’est dans ces départements qu’on traite les patients les plus malades, ceux qui vont mourir incessamment s’ils ne reçoivent pas les soins les plus avancés que la médecine moderne peut offrir en 2021.