La Tribune
C’est à la fois triste, mais excité, que Samuel Poulin a quitté le Phœnix de Sherbrooke dimanche soir.
C’est à la fois triste, mais excité, que Samuel Poulin a quitté le Phœnix de Sherbrooke dimanche soir.

« Je n’ai pas beaucoup dormi », assure Samuel Poulin

Jérôme Gaudreau
Jérôme Gaudreau
La Tribune
SHERBROOKE — La nuit de dimanche à lundi a été courte pour Samuel Poulin. Même s’il s’y attendait, la transaction l’envoyant à Val-d’Or a créé tout un mélange d’émotions chez lui. L’ancien capitaine du Phœnix de Sherbrooke se dit prêt pour un nouveau défi, mais avoue laisser derrière lui des souvenirs impérissables.