La Tribune
Même s’ils représentent 26,6 % de la population en âge de voter, les 18-34 ans ne constituent que 8,3 % des élus dans les conseils municipaux de la province, un pourcentage pratiquement identique à celui enregistré lors des élections municipales de 2005.
Même s’ils représentent 26,6 % de la population en âge de voter, les 18-34 ans ne constituent que 8,3 % des élus dans les conseils municipaux de la province, un pourcentage pratiquement identique à celui enregistré lors des élections municipales de 2005.

Beaucoup d’efforts, peu de résultats

Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune
SHERBROOKE — Malgré les comités, les campagnes de sensibilisation et les appels à l’implication, les jeunes sont encore très rares aux postes de conseillers ou de maires dans les villes et villages du Québec. La charge de travail grandissante et la très difficile conciliation travail-travail ou travail-famille sont montrées du doigt par une spécialiste interrogée par La Tribune.