La Tribune
Nathalie Plaat
Collaboration spéciale
Nathalie Plaat

Le fil rouge

CHRONIQUE / Il est fait de laine ou de graphène peint, selon qu’on soit plutôt artisanal ou futuriste, attaché serré ou plus flasque, tout dépendant de la distance qu’il a à couvrir, mais, toujours, il relie les mêmes éléments: deux ou trois ou quelques autres cœurs qui s’aiment au-delà de toute éventualité.