La Tribune
Selon la Ville, Bifarms aura jusqu’au 31 mars pour régler les problèmes de bruit émanant de son usine de la rue de la Pointe.
Selon la Ville, Bifarms aura jusqu’au 31 mars pour régler les problèmes de bruit émanant de son usine de la rue de la Pointe.

La Ville envoie un ultimatum à Bitfarms

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
La Ville de Sherbrooke fera preuve de patience avec Bitfarms jusqu’au 31 mars. Si les problèmes de bruit générés par l’entreprise de cryptomonnaie ne sont pas réglés à cette date, le dossier sera transmis au Service des affaires juridiques.