La Tribune
La bascule de l’Estrie en zone rouge oblige certains étudiants à réévaluer les options qui s’offrent à eux pour la prochaine session.
La bascule de l’Estrie en zone rouge oblige certains étudiants à réévaluer les options qui s’offrent à eux pour la prochaine session.

Résidences et logements : une logistique angoissante pour certains étudiants

Sabrina Lavoie
Sabrina Lavoie
La Tribune
C’est reconnu, l’Université de Sherbrooke (UdeS) accueille chaque année un pourcentage important d’étudiants provenant d’un peu partout au Québec. Bien que cela engendre habituellement des impacts positifs, tant d’un point de vue économique que social, la bascule de l’Estrie en zone rouge oblige certains étudiants à réévaluer les options qui s’offrent à eux pour la prochaine session.