La Tribune

La clé de la zone orange? Se méfier de son beau-frère et de son collègue

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Sherbrooke – Les Estriens comme les Québécois ont baissé leurs gardes quant aux mesures sanitaires de base. « L’étranger nous fait peur, on se dit qu’il peut avoir la COVID. Mais on se dit que le beau-frère, lui, ne peut pas avoir la COVID, ou l’infirmier qui travaille avec nous, ou notre voisin. On se méfie moins des gens qu’on connait bien », indique le Dr Alain Poirier, directeur de la Santé publique de l’Estrie.