La Tribune
Selon une étude, la part des gens qui attrapent ce nouveau coronavirus, mais qui ne présentent aucun symptôme représenterait 30 % des cas.
Selon une étude, la part des gens qui attrapent ce nouveau coronavirus, mais qui ne présentent aucun symptôme représenterait 30 % des cas.

L’épidémie invisible

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
«Depuis le début de cette pandémie, il n’y a pratiquement aucun modèle qui a été juste, constate Nathalie Grandvaux, chercheuse en virologie à l’Université de Mont­réal. C’est parce que ces modèles-là sont basés sur ce qu’on connaît des autres virus, mais qu’il apparaît de plus en plus clairement que ce virus-là ne se comporte pas de la même manière. On ne connaît vraiment pas beaucoup d’autres virus chez lesquels la transmission par des personnes asymptomatiques est si importante.»