La Tribune
En collaboration avec Commission scolaire des Sommets (CSS) et à la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) les Correspondances lançaient dimanche le projet « Semer le bonheur », qui « vise à réunir deux générations prises par le confinement, les jeunes et les aînés ».
En collaboration avec Commission scolaire des Sommets (CSS) et à la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) les Correspondances lançaient dimanche le projet « Semer le bonheur », qui « vise à réunir deux générations prises par le confinement, les jeunes et les aînés ».

Correspondances d’Eastman: de la plume des jeunes vers le cœur des aînés

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
La Tribune
Sherbrooke — À défaut de pouvoir faire rayonner la littérature lors de son événement habituel cet été, l’organisation des Correspondances d’Eastman a déniché un moyen original de mettre l’écriture au service du bien-être collectif en ce temps de pandémie. Dans le cadre du projet « Semer le bonheur », les élèves de l’Estrie correspondront aux aînés des environs pour égayer la journée de chacun, et peut-être même inspirer d’autres régions.