La Tribune
«Si cette crise remet en question notre sécurité alimentaire et qu’il devient plus difficile d’avoir accès aux fruits et aux légumes frais, il serait peut-être temps de replacer l’autosuffisance alimentaire au cœur de la politique agro-alimentaire du Québec», écrit l'auteure de cette lettre d'opinion.
«Si cette crise remet en question notre sécurité alimentaire et qu’il devient plus difficile d’avoir accès aux fruits et aux légumes frais, il serait peut-être temps de replacer l’autosuffisance alimentaire au cœur de la politique agro-alimentaire du Québec», écrit l'auteure de cette lettre d'opinion.

Un pas vers l’autosuffisance alimentaire

Lise Santerre
Lise Santerre
Québec
POINT DE VUE / Comme le souligne l’Institut Jean-Garon, qui s’intéresse aux politiques agroalimentaires québécoises, il y aura des leçons à tirer de la présente crise sanitaire.