La Tribune
Les émissions de gaz à effet de serre (GES), les retards et la perte de productivité sont quelques-uns des désagréments de la congestion routière.
Les émissions de gaz à effet de serre (GES), les retards et la perte de productivité sont quelques-uns des désagréments de la congestion routière.

UNIVERSITÉ LAVAL AU CŒUR DE NOS VIES

Faculté des sciences de l’administration: Agir sur la congestion routière par la recherche

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
La congestion frappe de plus en plus le réseau routier de Québec et cause bien des casse-têtes. Les émissions de gaz à effet de serre (GES), les retards et la perte de productivité sont quelques-uns de ces désagréments. Les données récoltées sur le réseau routier et dans les véhicules permettent toutefois d’optimiser le transport, la consommation d’essence et les émissions de GES. C’est la spécialité de Leandro C. Coelho, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en logistique intégrée et professeur au Département d’opérations et systèmes de décision à la FSA ULaval, qui a d’ailleurs de grandes ambitions pour Québec.