La Tribune
Conférencier du midi, mardi, au Sommet économique Québec-New Hampshire, l’ex-premier ministre du Québec Jean Charest se dit persuadé que les deux pays ont encore plus besoin un de l’autre.
Conférencier du midi, mardi, au Sommet économique Québec-New Hampshire, l’ex-premier ministre du Québec Jean Charest se dit persuadé que les deux pays ont encore plus besoin un de l’autre.

« Pour que nos voisins deviennent nos partenaires d'affaires »

Mélanie Noël
Mélanie Noël
La Tribune
« La géographie a fait de nous des voisins. L’Histoire a fait de nous des amis. L’économie a fait de nous des partenaires et la nécessité a fait de nous des alliés », avait dit John F. Kennedy en parlant de la frontière canado-américaine lors de sa deuxième visite au Canada en 1961. L’ancien premier ministre du Québec Jean Charest, qui était conférencier du midi, mardi, au Sommet économique Québec-New Hampshire, est persuadé que les deux pays ont, aujourd’hui, encore plus besoin un de l’autre, vantant dans son discours les impacts positifs des accords de libre-échange.