La Tribune
Jacques Madore faisait l’unanimité auprès de ses pairs ainsi que de ses collègues. Toujours prêt à prêter main-forte et à mener de grands projets, il ne sera pas oublié de sitôt dans la Vallée de la Coaticook et à Saint-Malo, régions qu’il a façonnées par sa grandeur.
Jacques Madore faisait l’unanimité auprès de ses pairs ainsi que de ses collègues. Toujours prêt à prêter main-forte et à mener de grands projets, il ne sera pas oublié de sitôt dans la Vallée de la Coaticook et à Saint-Malo, régions qu’il a façonnées par sa grandeur.

Décès du préfet Jacques Madore

Maxence Dauphinais-Pelletier
Maxence Dauphinais-Pelletier
La Tribune
Le préfet de la MRC de Coaticook et maire de Saint-Malo, Jacques Madore, est décédé mercredi en début de journée. En plus d’attrister ceux qui l’ont connu au fil des ans, son décès a causé la surprise générale, lui qui n’avait qu’une soixantaine d’années et aucun ennui de santé connu.