La Tribune
Le conseil municipal de Potton, dont fait partie le conseiller Bruno Côté, estime que le « Service d’immatriculation des armes à feu tend à démoniser les armes à feu et les propriétaires honnêtes possédant les permis fédéraux requis, tout en laissant de côté les criminels se procurant du matériel sur le marché noir ».
Le conseil municipal de Potton, dont fait partie le conseiller Bruno Côté, estime que le « Service d’immatriculation des armes à feu tend à démoniser les armes à feu et les propriétaires honnêtes possédant les permis fédéraux requis, tout en laissant de côté les criminels se procurant du matériel sur le marché noir ».

Potton s'oppose au registre des armes à feu

Jean-François Gagnon
Jean-François Gagnon
La Tribune
Le canton de Potton s’invite dans le débat sur l’avenir du registre des armes à feu du gouvernement du Québec. Conscient de l’insatisfaction chez les chasseurs, le conseil municipal de l’endroit a procédé à l’adoption d’une résolution demandant à Québec de faire marche arrière.