La Tribune
La Ville de Sherbrooke a vu les cas de traumatismes crâniens diminuer de façon marquée au cours des dernières années grâce notamment au travail qui a été fait en prévention et à l’entrée en vigueur d’un règlement qui oblige les enfants de moins de 18 ans à porter un casque à vélo.
La Ville de Sherbrooke a vu les cas de traumatismes crâniens diminuer de façon marquée au cours des dernières années grâce notamment au travail qui a été fait en prévention et à l’entrée en vigueur d’un règlement qui oblige les enfants de moins de 18 ans à porter un casque à vélo.

CIUSSS de l'Estrie : 515 victimes de traumatismes crâniens

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
SHERBROOKE — Un peu plus de 500 traumatismes crâniens légers, modérés ou sévères ont été diagnostiqués dans les hôpitaux du CIUSSS de l’Estrie-CHUS en 2017-2018. Le chiffre est cependant sous-évalué, notamment parce que de nombreux blessés ne se pointent pas à l’hôpital après un traumatisme crânien léger.