La Tribune
Le président élu du Mexique, Andres Manuel Lopez Obrador a réitéré qu'il ne voulait pas de la protection des services de sécurité de la présidence. Il compte les faire réintégrer l'armée, en plus de vendre les avions gouvernementaux pour voyager à bord de vols commerciaux, comme il en a l'habitude, en classe économique.
Le président élu du Mexique, Andres Manuel Lopez Obrador a réitéré qu'il ne voulait pas de la protection des services de sécurité de la présidence. Il compte les faire réintégrer l'armée, en plus de vendre les avions gouvernementaux pour voyager à bord de vols commerciaux, comme il en a l'habitude, en classe économique.

Des caméras et non des gardes du corps pour le président élu du Mexique

Associated Press
MÉXICO — Le président élu du Mexique, Andres Manuel Lopez Obrador, s'est rendu à l'une des plus importantes rencontres de sa vie, mardi, à bord d'une voiture compacte aux fenêtres baissées, en l'absence apparente d'agents de sécurité, établissant ainsi un nouveau style de leadership qui soulève certaines inquiétudes dans ce pays gangréné par la violence.