La Tribune
Danny McConnell : « La Ville de Sherbrooke est une terre d’accueil pour des problématiques en santé mentale. C’est un problème de santé et non de sécurité publique. »
Danny McConnell : « La Ville de Sherbrooke est une terre d’accueil pour des problématiques en santé mentale. C’est un problème de santé et non de sécurité publique. »

La détresse grimpe à Sherbrooke

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Les problèmes de santé mentale occupent une place importante des interventions du Service de police de Sherbrooke (SPS). Dans le rapport annuel 2016 du SPS présenté mardi au conseil municipal, on note une augmentation de 3,3 % des interventions policières sur le territoire sherbrookois et une augmentation du nombre de situations présentant une personne avec l’état mental perturbé.