La Tribune
Karine Savary, conservatrice à la Société d’histoire de Sherbrooke et présidente du Regroupement des services d’archives privées agréés du Québec, déplore le sous-financement des centres d'archives à travers le Québec.
Karine Savary, conservatrice à la Société d’histoire de Sherbrooke et présidente du Regroupement des services d’archives privées agréés du Québec, déplore le sous-financement des centres d'archives à travers le Québec.

Inquiétudes dans les centres d’archives

Camille Dauphinais-Pelletier
Camille Dauphinais-Pelletier
La Tribune
Des centres d’archives québécois perdront une bonne partie de leur financement dans l’année à venir. Une restructuration du programme d’aide de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) fera passer de 32 à 25 les centres recevant du financement de leur part, alors que le nombre de centres d’archives agréés est en augmentation, venant de passer de 39 à 42.