La Tribune
Photographié avec son épouse Jacinte au début des années 2000, Gaston Naessens résumait dans une de ses dernières entrevues son parcours pour le moins controversé : « Je n’ai pas peur, mais je fais attention où je mets mes pieds. Je ne veux plus me battre. Je veux seulement aider, ce qui a toujours été mon but », confiait-il en 2008. « Nous ne sommes pas contre le système médical. Si on pouvait travailler ensemble, ce serait extraordinaire. Notre produit n’a d’ailleurs rien d’incompatible avec la chimiothérapie », plaidait-il.
Photographié avec son épouse Jacinte au début des années 2000, Gaston Naessens résumait dans une de ses dernières entrevues son parcours pour le moins controversé : « Je n’ai pas peur, mais je fais attention où je mets mes pieds. Je ne veux plus me battre. Je veux seulement aider, ce qui a toujours été mon but », confiait-il en 2008. « Nous ne sommes pas contre le système médical. Si on pouvait travailler ensemble, ce serait extraordinaire. Notre produit n’a d’ailleurs rien d’incompatible avec la chimiothérapie », plaidait-il.

Le chercheur Gaston Naessens n’est plus

Alain Goupil
Alain Goupil
La Tribune
Fumiste pour les uns, génie pour les autres, le controversé chercheur et inventeur du 714X, Gaston Naessens, est décédé vendredi, à l’âge de 94 ans, à sa résidence de Sherbrooke. Il est décédé des complications survenues à la suite d’une pneumonie, a indiqué à La Tribune son épouse Jacinte Naessens.