La Tribune
La dépouille de Manon Dubé a été découverte dans les eaux glacées d’un petit ruisseau du secteur de Hatley le 30 mars 1978, à plusieurs kilomètres de l’endroit où Manon a été vue pour la dernière fois deux mois plus tôt.
La dépouille de Manon Dubé a été découverte dans les eaux glacées d’un petit ruisseau du secteur de Hatley le 30 mars 1978, à plusieurs kilomètres de l’endroit où Manon a été vue pour la dernière fois deux mois plus tôt.

Une mort impunie depuis 40 ans

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Il y a aura 40 ans dimanche que la petite Manon Dubé a trouvé la mort après sa disparition soudaine au coin des rues de l’Union et Bienville, dans l’Ouest de Sherbrooke, avant d’être retrouvée sans vie deux mois plus tard à Hatley. Quatre décennies ont passé et sa mort demeure toujours impunie.