La Tribune
Le président de la Société de transport de Sherbrooke Marc Denault souhaite que le ministère des Transports revoie son soutien de façon à moins pénaliser les villes performantes.
Le président de la Société de transport de Sherbrooke Marc Denault souhaite que le ministère des Transports revoie son soutien de façon à moins pénaliser les villes performantes.

La STS lève un drapeau rouge

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Le président de la Société de transport de Sherbrooke (STS), le conseiller Marc Denault, demande à son tour au ministère des Transports de revoir sa façon de venir en aide à des organisations comme la sienne. « On pénalise les sociétés de transport qui sont performantes. »