La Tribune
Les pompiers sont intervenus à deux reprises, mardi, au Centre de tri, où des employés ont ressenti de fortes irritations au niveau de la gorge et des yeux après qu'un produit chimique eut été vraisemblablement déposé dans les matières recyclables. La directrice générale de la Régie de récupération de l'Estrie, Taraneh Sepahsalari, refuse de voir un lien entre l'incident et les moyens de pression votés par les employés le 3 juin dernier.
Les pompiers sont intervenus à deux reprises, mardi, au Centre de tri, où des employés ont ressenti de fortes irritations au niveau de la gorge et des yeux après qu'un produit chimique eut été vraisemblablement déposé dans les matières recyclables. La directrice générale de la Régie de récupération de l'Estrie, Taraneh Sepahsalari, refuse de voir un lien entre l'incident et les moyens de pression votés par les employés le 3 juin dernier.

Le Centre de tri évacué à deux reprises le même jour

Alain Goupil
La Tribune
Stéphanie Beaudoin
Stéphanie Beaudoin
La Tribune
En moins de sept heures, le Centre de tri de Sherbrooke a dû être évacué à deux reprises mardi, en matinée et en fin d'après-midi, après que des employés eurent ressenti de fortes irritations au niveau de la gorge et des yeux. Tout indique qu'un produit chimique déposé dans les matières recyclables est à l'origine du premier incident qui a paralysé les opérations de Récup Estrie pendant plus de six heures.