La Tribune
Sans détenir de statistique exacte, le Service de police de Sherbrooke est appelé à intervenir au moins une fois par semaine relativement au phénomène des sextos où ce sont les victimes qui tombent volontairement dans un tel piège.
Sans détenir de statistique exacte, le Service de police de Sherbrooke est appelé à intervenir au moins une fois par semaine relativement au phénomène des sextos où ce sont les victimes qui tombent volontairement dans un tel piège.

Des adolescents dans la spirale des sextos

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Décrochage, dépression, tentative de suicide, les conséquences de l'auto-exploitation sexuelle juvénile (sexting) peuvent être désastreuse pour les victimes.