La Tribune
Le Dr Hafid Agourram, président du conseil d'administration de l'Association culturelle islamique de l'Estrie, et le secrétaire, Mohamed Golli, témoignent avoir resserré les contrôles administratifs entourant la gestion de la mosquée A'Rahmane, située sur la rue Massé.
Le Dr Hafid Agourram, président du conseil d'administration de l'Association culturelle islamique de l'Estrie, et le secrétaire, Mohamed Golli, témoignent avoir resserré les contrôles administratifs entourant la gestion de la mosquée A'Rahmane, située sur la rue Massé.

L'Association culturelle islamique resserre ses contrôles administratifs

Mélanie Noël
Mélanie Noël
La Tribune
Les nouveaux membres du conseil d'administration de l'Association culturelle islamique de l'Estrie (ACIE) avaient promis, lors d'une rencontre avec La Tribune en février, de faire leurs vérifications en ce qui a trait aux allégations de terrorisme entourant une entité affiliée à la Canadian Islamic Trust Foundation (CITF), fiducie qui détient la mosquée A'Rahmane de Sherbrooke. Et ils ont fait leurs devoirs.