La Tribune
Philippe Couillard a réitéré jeudi sa promesse de « rééquilibrer le rapport de forces » entre les municipalités et leurs employés en matière de relations de travail, mais il est resté vague sur les moyens qui seront utilisés, évitant de parler d'accorder aux villes le pouvoir de décréter les conditions de travail.
Philippe Couillard a réitéré jeudi sa promesse de « rééquilibrer le rapport de forces » entre les municipalités et leurs employés en matière de relations de travail, mais il est resté vague sur les moyens qui seront utilisés, évitant de parler d'accorder aux villes le pouvoir de décréter les conditions de travail.

Couillard promet de « rééquilibrer le rapport de forces »

Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
Philippe Couillard a réitéré jeudi sa promesse de « rééquilibrer le rapport de forces » entre les municipalités et leurs employés en matière de relations de travail, mais il est resté vague sur les moyens qui seront utilisés, évitant de parler d'accorder aux villes le pouvoir de décréter les conditions de travail.