La Tribune
La suspension des activités estivales du Camp Val-Estrie a contraint de nombreux parents à dénicher très rapidement un plan B pour leurs petits vacanciers.
La suspension des activités estivales du Camp Val-Estrie a contraint de nombreux parents à dénicher très rapidement un plan B pour leurs petits vacanciers.

La suspension des activités de Val-Estrie trouble les familles

Maryse Carbonneau
La Tribune
La suspension des activités estivales du Camp Val-Estrie annoncée le 25 avril dernier a contraint de nombreux parents à dénicher très rapidement un plan B pour leurs petits vacanciers. Un tour de force qui consiste à tenter de concilier la disponibilité, la localisation et le coût des services d'animation estivale (SAE) ou camps de jour en région, ainsi que le lieu de travail de papa et maman.