La Tribune
Dans son premier discours à titre de président de l'Union des municipalités du Québec, Bernard Sévigny a tendu la main au premier ministre du Québec, Philippe Couillard, pour régler le dossier de l'autonomie des municipalités, assurer un nouveau partage des coûts des infrastructures et stimuler l'entrepreneuriat.
Dans son premier discours à titre de président de l'Union des municipalités du Québec, Bernard Sévigny a tendu la main au premier ministre du Québec, Philippe Couillard, pour régler le dossier de l'autonomie des municipalités, assurer un nouveau partage des coûts des infrastructures et stimuler l'entrepreneuriat.

Autonomie des municipalités : Sévigny tend la main à Couillard

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Au lendemain de son élection à titre de président de l'Union des municipalités du Québec, Bernard Sévigny a tendu la main au premier ministre du Québec, Philippe Couillard, pour régler le dossier de l'autonomie des municipalités, pour assurer un nouveau partage des coûts des infrastructures et pour stimuler l'entrepreneuriat.