La Tribune
Alexandre Jardin : « Si on ne reconnaît pas le pouvoir de l'individu, on fait des sociétés tristes. »
Alexandre Jardin : « Si on ne reconnaît pas le pouvoir de l'individu, on fait des sociétés tristes. »

Enzèbreur de première

Karine Tremblay
Karine Tremblay
La Tribune
Alexandre Jardin voit le monde en bleu, blanc, zèbre. L'écrivain d'abord célèbre pour ses romans d'amour se fait aussi connaître, maintenant, pour son implication citoyenne. Le mouvement politique qu'il a lancé (bien nommé Bleu, blanc, zèbre, évidemment) est fédérateur. Et il prend du coffre en France.