La Tribune
Au terme de la rencontre avec l'attachée de presse de la ministre Marie-Claude Bibeau, la coordonnatrice du CEP de l'Estrie, Mylène Rioux, et les autres instigatrices de la pétition se dont dites heureuses d'avoir été entendues, mais déçues d'apprendre qu'il n'y a pas d'ouverture pour une révision des tarifs pour faire une demande de citoyenneté.
Au terme de la rencontre avec l'attachée de presse de la ministre Marie-Claude Bibeau, la coordonnatrice du CEP de l'Estrie, Mylène Rioux, et les autres instigatrices de la pétition se dont dites heureuses d'avoir été entendues, mais déçues d'apprendre qu'il n'y a pas d'ouverture pour une révision des tarifs pour faire une demande de citoyenneté.

Accès à la citoyenneté : la note de 630 $ semble immuable

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Un projet de loi déposé par le gouvernement fédéral réduira certains obstacles pour les personnes immigrantes qui aspirent à obtenir la citoyenneté canadienne. Les plus grands irritants risquent toutefois de demeurer, constatent des représentants du Centre d'éducation populaire (CEP) de l'Estrie qui ont pris part à une rencontre avec l'attachée politique de la ministre Marie-Claude Bibeau, jeudi, dans le cadre du dépôt d'une pétition.