La Tribune
Apprenantes au CEP de l'Estrie, Christine Difuni et Martine Facal, présidente du conseil d'administration de l'organisme, font circuler une pétition afin de rendre plus accessible le passage à la citoyenneté canadienne.
Apprenantes au CEP de l'Estrie, Christine Difuni et Martine Facal, présidente du conseil d'administration de l'organisme, font circuler une pétition afin de rendre plus accessible le passage à la citoyenneté canadienne.

Pour une citoyenneté accessible

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Les écueils pour parvenir à la citoyenneté canadienne sont nombreux, déplorent des apprenants du Centre d'éducation populaire (CEP) de l'Estrie. Parmi ces obstacles, on note les frais administratifs qui sont passés à plus de 500 $ par adulte et les questions d'examen à la citoyenneté, qui peuvent faire sourciller des Québécois d'origine. Une pétition a été lancée afin de sensibiliser le gouvernement fédéral à cette problématique.