La Tribune
La Sherbrookoise Diane Pouliot ne verra pas « ses » jumelles de Biélorussie cet été, car elles doivent passer des examens. Elle les a accueillies à cinq reprises depuis l'été 2007.
La Sherbrookoise Diane Pouliot ne verra pas « ses » jumelles de Biélorussie cet été, car elles doivent passer des examens. Elle les a accueillies à cinq reprises depuis l'été 2007.

30 ans après Tchernobyl: les enfants ont encore besoin du Québec

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Presque 30 ans après Tchernobyl, le Québec accueille encore chaque année des enfants touchés par cette catastrophe nucléaire, question de donner un peu de répit à leur système immunitaire. Recruter des familles devient toutefois de plus en plus difficile, indique la présidente de Séjour Santé Enfants Tchernobyl, Joanne Rivest.