La Tribune
En point de presse lundi matin, le maire Bernard Sévigny a expliqué que les contributions illégales versées au Renouveau sherbrookois en 2009 avaient été remboursées dès qu'elles ont été réclamées par le DGEQ en 2014. C'est pour des raisons légales que le parti avait alors choisi de ne pas rendre l'information publique.
En point de presse lundi matin, le maire Bernard Sévigny a expliqué que les contributions illégales versées au Renouveau sherbrookois en 2009 avaient été remboursées dès qu'elles ont été réclamées par le DGEQ en 2014. C'est pour des raisons légales que le parti avait alors choisi de ne pas rendre l'information publique.

Les contributions illégales ont été remboursées

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Le maire Bernard Sévigny ne cache pas qu'il savait depuis 2014 que quatre contributions illégales ont abouti dans les coffres du Renouveau sherbrookois. Il se défend toutefois d'avoir caché cette information.