La Tribune
L'Université de Sherbrooke retire sa contribution dans le financement de la navette consacrée aux étudiants fêtards qui se rendent du campus au centre-ville le jeudi soir. La facture pourrait devenir trop lourde pour la Fédération étudiante de l'Université de Sherbrooke (FEUS), qui se retrouve seule à assumer les coûts des navettes et des agents de sécurité qui y sont attitrés.
L'Université de Sherbrooke retire sa contribution dans le financement de la navette consacrée aux étudiants fêtards qui se rendent du campus au centre-ville le jeudi soir. La facture pourrait devenir trop lourde pour la Fédération étudiante de l'Université de Sherbrooke (FEUS), qui se retrouve seule à assumer les coûts des navettes et des agents de sécurité qui y sont attitrés.

UdeS : la navette à la charge de la FEUS

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
L'Université de Sherbrooke a choisi de retirer sa contribution dans le financement de la navette consacrée aux étudiants fêtards qui se rendent du campus au centre-ville le jeudi soir. La navette pour les étudiants participant aux activités sociales (5 à 7) vise à éviter le grabuge dans les circuits réguliers.