La Tribune
« Cette loi va surveiller de beaucoup plus près tous ceux qui font de l'hébergement chez le particulier, c'est-à-dire quelqu'un qui sous-loue son appartement, son chalet, sa maison ou sa résidence secondaire de façon irrégulière ou à travers un réseau de chalets comme on en retrouve en bordure du lac Memphrémagog », explique Alain Larouche, directeur général de Tourisme Cantons-de-l'Est.
« Cette loi va surveiller de beaucoup plus près tous ceux qui font de l'hébergement chez le particulier, c'est-à-dire quelqu'un qui sous-loue son appartement, son chalet, sa maison ou sa résidence secondaire de façon irrégulière ou à travers un réseau de chalets comme on en retrouve en bordure du lac Memphrémagog », explique Alain Larouche, directeur général de Tourisme Cantons-de-l'Est.

Les UberX de l'hébergement prolifèrent

Maryse Carbonneau
La Tribune
Même si l'offre d'hébergement est visiblement à la hausse dans la Vallée de la Coaticook, elle demeure relativement faible en comparaison du volume croissant des visiteurs. Une situation qui ouvre toute grande la porte à l'hébergement dit illégal, faisant ainsi référence aux propriétaires qui ne paient aucune taxe sur l'hébergement, dont la propriété n'est pas classifiée et qui, pour certains, s'abstiennent de déclarer leurs revenus de location.