La Tribune
Lauriane Ferland, de l'école La Chanterelle de Valcourt, et Noémie Maltere, de l'école Le Baluchon de Mansonville, préparent la structure de base du F150 sous les conseil de Daniel Guillot, directeur du Centre de formation professionnelle Memphrémagog
Lauriane Ferland, de l'école La Chanterelle de Valcourt, et Noémie Maltere, de l'école Le Baluchon de Mansonville, préparent la structure de base du F150 sous les conseil de Daniel Guillot, directeur du Centre de formation professionnelle Memphrémagog

Le professionnel en mode séduction

Jean-François Gagnon
Jean-François Gagnon
La Tribune
Faut-il nécessairement avoir plus de 14 ou 15 ans pour commencer à réfléchir à sa future carrière et se lancer à la découverte de nouveaux métiers? Organisé par la Commission scolaire des Sommets (CSS), le Camp de La Petite séduction fournit la preuve irréfutable qu'on peut se pencher sur son avenir professionnel à tout âge ou presque. Et avec plaisir par surcroît!