La Tribune
Le projet de centre d'expertise en sûreté aéroportuaire Airpole connaît un «décollage partiel» avec la mise en place d'une offre de formations théoriques au Cégep et à l'Université de Sherbrooke. «Notre démarchage va bien et la réceptivité est bonne» affirme Bernard Ricard, président du conseil d'administration d'Airpole.
Le projet de centre d'expertise en sûreté aéroportuaire Airpole connaît un «décollage partiel» avec la mise en place d'une offre de formations théoriques au Cégep et à l'Université de Sherbrooke. «Notre démarchage va bien et la réceptivité est bonne» affirme Bernard Ricard, président du conseil d'administration d'Airpole.

Sûreté aéroportuaire: décollage partiel pour Airpole

Chloé Cotnoir
Chloé Cotnoir
La Tribune
Le projet de centre d'expertise en sûreté aéroportuaire Airpole connaît un « décollage partiel ». Annoncé en septembre 2015, le projet devait prendre son envol en 2016 et comprendre trois phases, soit la création d'un centre de formation, une vitrine industrielle et un centre de test d'intégration des technologies et d'équipements.