La Tribune

Pause-café pour dénoncer les compressions dans les universités

Chloé Cotnoir
Chloé Cotnoir
La Tribune
En cet après Saint-Valentin, pas de fleurs pour le gouvernement! C'est plutôt le pot, comme le veut le dicton, que la communauté universitaire sherbrookoise souhaite lui remettre.