La Tribune
Suzanne Nadeau-Whissell a obtenu réponse du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, à sa demande d'intervention afin d'amener les établissements de soins de fin de vie comme la Maison Aube-Lumière à élargir leurs services à toutes les clientèles, peu importe la pathologie. Le ministère retourne cependant la décision finale entre les mains du conseil d'administration de l'établissement.
Suzanne Nadeau-Whissell a obtenu réponse du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, à sa demande d'intervention afin d'amener les établissements de soins de fin de vie comme la Maison Aube-Lumière à élargir leurs services à toutes les clientèles, peu importe la pathologie. Le ministère retourne cependant la décision finale entre les mains du conseil d'administration de l'établissement.

Soins de fin de vie : Barrette retourne la balle à Aube-Lumière

Sonia Bolduc
Sonia Bolduc
La Tribune
Le ministre de la Santé Gaétan Barrette remet entre les mains de la Maison Aube-Lumière la décision d'ouvrir ou non les portes de son établissement aux personnes en fin de vie pour des pathologies autres que le cancer. La demande adressée au ministre par la Sherbrookoise Suzanne Nadeau-Whissell, atteinte de sclérose latérale amyotrophique (SLA), a en effet reçu réponse jeudi par le biais du sous-ministre Michel A. Bureau.