La Tribune
Opéré d'urgence à deux reprises en juillet dernier, Robert Jolicoeur se remet lentement des dures souffrances qu'il a dû traverser. «J'ai voulu mourir», dit-il.
Opéré d'urgence à deux reprises en juillet dernier, Robert Jolicoeur se remet lentement des dures souffrances qu'il a dû traverser. «J'ai voulu mourir», dit-il.

Le long combat de Robert Jolicoeur

Alain Goupil
La Tribune
Robert Jolicoeur revient de loin. De très loin même. Celui que d'aucuns appellent encore « le curé Jolicoeur » se remet en effet lentement et péniblement de deux opérations au côlon qui ont failli lui coûter la vie. Une épreuve au cours de laquelle l'homme d'Église dit avoir souhaité mourir tellement ses souffrances ont été insupportables.