La Tribune
Moins de messes de minuit ne signifie pas pour autant moins de travail pour les curés.
Moins de messes de minuit ne signifie pas pour autant moins de travail pour les curés.

Des curés très occupés pour Noël

Alain Goupil
La Tribune
Moins de messes de minuit ne signifie pas pour autant moins de travail pour les curés. En plus de célébrer jusqu'à quatre messes la veille de Noël (dont la traditionnelle messe de minuit) et une ou deux autres messes le jour même, certains curés devront en outre parcourir des dizaines de kilomètres pour se rendre dans chacune des églises que compte leur paroisse.